samedi 4 avril 2020

LE CORONAVIRUS SELON HENRY KISSINGER


LE CORONAVIRUS D'APRÈS HENRY KISSINGER -
La pandémie de coronavirus modifiera à jamais l'ordre mondial. Le défi historique pour les dirigeants est de gérer la crise tout en construisant l'avenir. 
Un échec pourrait mettre le feu au monde. 
Voir le commentaire complet

jeudi 2 avril 2020

LE CORONAVIRUS: "Ça va bien aller..."


LA CRISE DU CORONAVIRUS 
Par Bernard Bujold -
 "Ça va bien aller..." semble dire Ulysse au canard solitaire et un peu perdu sur son bout de quai dans le Vieux-Port de Montréal! 
Malgré l'abandon de la ville, l'espoir continue d'occuper l'esprit des citoyens et si on peut voir une petite lumière au bout du tunnel concernant le virus, l'avenir économique est plus incertain. 
Mais comme le dit le Premier ministre du Québec: "Ça va bien aller...." 
VOIR PHOTOS

mardi 31 mars 2020

LE CORONAVIRUS ET LES ÉTATS-UNIS


LE CORONAVIRUS ET LES ÉTATS-UNIS 
Par Bernard Bujold
Le coronavirus est particulièrement grave aux États-Unis, mais il faut se rappeler que ce pays compte 331 002 651 habitants. En ces temps difficiles, une chose positive est que le président Donald Trump, qui est très énergique et agressif face à tout défi, est soutenu par Mike Pence, qui est un homme très calme et patient, ce qui correspond parfaitement au président Trump. Cette équipe a produit un "plan de guerre" très efficace, compte tenu de l'ampleur de ce défi très exceptionnel et unique. 
Il est évident que Donald Trump sera réélu en novembre prochain, car la seule autre option serait Joe Biden qui n'est pas à la hauteur du poste de président des États-Unis. 
Compte tenu de la performance de Mike Pence devant le Coronavirus, je prévois également qu'il sera élu président en 2024. 
À suivre. 
VOIR LA MAISON BLANCHE 

COMMENT METTRE L'ÉCONOMIE EN PAUSE ET ÉVITER LA RUINE ?


COMMENT METTRE L'ÉCONOMIE EN PAUSE ET ÉVITER LA RUINE ? 
par The Wall Street Journal 30 mars 2020 - 
Le coronavirus a produit quelque chose de nouveau dans l'histoire économique. Jamais auparavant les gouvernements du monde entier n'avaient essayé de plonger des pans entiers de leur économie nationale dans un coma artificiel, de maintenir artificiellement leurs organes vitaux et de les réveiller progressivement. 
Voir l'article complet

LA SEMAINE "MAKE-OR-BREAK" EN AMÉRIQUE DU NORD


LA SEMAINE "MAKE-OR-BREAK" EN AMÉRIQUE DU NORD 
Par Bernard Bujold
Partout au Canada, au Québec et aux États-Unis, la semaine sera difficile puisque le 1er avril est arrivé ! Les factures arrivent maintenant à échéance pour les grandes et les petites entreprises ainsi que pour les millions de travailleurs licenciés. 
Les décisions qui seront prises dans les prochains jours détermineront l'impact du coronavirus sur l'ensemble de l'économie nord-américaine. Pour les organisations commerciales et les personnes licenciées, la question sera la suivante : quelles obligations paient-elles et quelles obligations peuvent-elles être reportées ? Combien d'employés les entreprises peuvent-elles se permettre de garder sur la liste de paie ? Peuvent-elles bénéficier d'une réduction du loyer de leur bâtiment et de leur maison ? Les décisions prises cette semaine pourraient déterminer l'ampleur des dommages que la pandémie de coronavirus causera à l'économie. 
À suivre...
www.lestudio1.com

LE CORONAVIRUS ET LE DÉFI PHOTOS FACEBOOK

(Photo Circa 1969- photo officielle école primaire)
(Photo Circa 1969 -conseil de classe)
(Photo circa 1962 - photo de classe)
(Photo circa 1960 - Presbytère St-Siméon de Bonaventure)
(Photo circa 1958 dans le jardin de fleur avec mon père)
(Photo circa 1958 devant la maison familiale avec mon père)
(Photo circa Printemps 2020 au chalet)

(Photo circa dans le futur Printemps année 2040)
DÉFI FACEBOOK PHOTO CORONAVIRUS 2020... 
Par Bernard Bujold
Un défi circule sur Facebook nous invitant à afficher sur notre mur une photo de nous alors que nous étions enfants afin de faire disparaître, le temps d'un instant, le coronavirus de notre conversation. ! J’ai retrouvé quelques photos dans mon album de famille, datant entre 1958 et même une dans le futur en 2040... 
La vie est un voyage et si le souvenir est agréable, il ne faut jamais oublier de vivre chaque moment au présent!  
VOIR PHOTOS 

samedi 28 mars 2020

LE CORONAVIRUS - LA VILLE EN ÉTAT DE GUERRE



LE CORONAVIRUS - LA VILLE EST EN ÉTAT DE GUERRE
Par Bernard Bujold 
On peut dire que la Ville de Montréal est comme une ville en état de guerre! En effet, la mairesse de Montréal a décrété vendredi (27 mars 2020) l’état d’urgence local, mais elle s’est empressée de préciser qu'elle éloignait pour le moment la perspective d’une mise en « quarantaine » ou d’un « confinement » de la métropole. « Si un jour cela devait être le cas, ce sera à la demande du gouvernement du Québec et de la Santé publique.»... 
Jamais on n'a pu voir une ville de Montréal aussi vide et sans vie! La situation est très inquiétante, mais elle est surtout triste à en pleurer! 
Bon courage... 
VOIR PHOTOS

jeudi 26 mars 2020

LE CIRQUE DU SOLEIL ENVISAGE LA FAILLITE


LE CIRQUE DU SOLEIL 
Par Bernard Bujold
Le fameux Cirque du Soleil, fleuron québécois, serait sur le point de déposer son bilan et déclarer faillite. Les dettes s'élève à plus de 900 millions$ 
VOIR REPORTAGE THE NATIONAL POST

LE CORONAVIRUS ET LA PRÉSIDENCE DE GUERRE DE DONALD TRUMP


           
LE CORONAVIRUS ET LA PRÉSIDENCE DE GUERRE DE DONALD TRUMP
Par Bernard Bujold
Le président Donald Trump mène une guerre contre le coronavirus et on pourrait dire qu'il est un "président en temps de guerre". 
Il n'est pas facile, pour n'importe quel homme politique dans le monde, de mener une guerre, n'importe quelle guerre, car ses décisions auront une conséquence de vie ou de mort. 
Dans le cas de Donald Trump, 60 % des Américains approuvent le travail qu'il fait pour gérer la crise, tandis que 38 % désapprouvent la manière dont il s'y est pris (source : sondage Gallup du 13 au 22 mars 2020). 
À la question de savoir s'il regrette d'avoir demandé et obtenu le poste de président des États-Unis, Donald Trump a récemment répondu que cela lui a coûté cher financièrement, mais à la fin la question qui se pose est : "Et alors ?". 
Il se rend compte qu'il a perdu beaucoup d'argent, des milliards de dollars au cours des trois dernières années (avant la crise du Coronavirus) qu'il aurait pu gagner avec ses entreprises privées, mais il ne regrette pas du tout d'avoir abandonné son ancienne vie pour être président des États-Unis. 
Il est profondément fier de se battre pour son pays et d'être un leader en cette période de guerre. 
On peut aimer ou détester Donald Trump, mais tous doivent admettre que la planète Terre entière est confrontée à une situation très étrange et dangereuse. Près de 200 pays sont engagés dans cette guerre des coronavirus de 2020 ! Le défi pour tous les dirigeants politiques est un défi de vie ou de mort. 
Personnellement, même si je suis profondément effrayé par la situation du Coronavirus et les dommages qu'il cause à notre civilisation mondiale, je suis réconforté de vivre ce moment difficile de l'histoire, et de ma vie, sachant qu'un Donald Trump se bat de toute son âme et comme lui, j'espère pour le mieux, dans un futur rapproché ! 
Ce n'est pas tant "ma mort" qui me fait peur, mais de vivre "une vie" dans un monde où la survie serait sans règles dans des structures abandonnées (bâtiments, routes, lieux publics, etc.). 
VOIR LES PHOTOS

mercredi 25 mars 2020

LE CORONAVIRUS ET LE MUSÉE





LE CORONAVIRUS ET LE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL
Par Bernard Bujold
Malgré sa fermeture suite à la crise du Coronavirus, le Musée des Beaux-Arts continue d'être accessible grâce à son site internet où les expositions sont accessibles, de façon virtuelle en photos et commentaires. 
Par ailleurs, sur la page Facebook du MBAM, on nous demande quel est notre plus beau souvenir de nos visites au Musée? 
Personnellement, en plus de l'oeuvre OCTOBRE par James Tissot que j'adore, j'ai deux autres oeuvres préférées qui sont accrochées au Musée des Beaux-arts et elles sont: 
1. Henri- Joseph Harpignies - CLAIR DE LUNE (1889); 
2. Georges Michel - PAYSAGE(avec marine) 1820-1830. 
À chaque visite, je regarde ces toiles et elles m'inspirent la Vie! J'aurais bien besoin de les revoir en ces temps du Coronavirus... 
Note: Ulysse et moi s'ennuyons énormément de notre amie "Octobre"! La reverrons-nous un jour?   

VOIR SITE DU MUSÉE 

VOIR PAGE FACEBOOK MUSÉE 

VOIR PHOTOS MONTRÉAL VILLE FANTÔME