jeudi 31 juillet 2008

Vittorio Fiorucci était un vrai Italien...


Vittorio Fiorucci (1932-2008) était l'ami de tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer et son décès nous fera manquer son sens de l'humour ou ses accolades chaleureuses, pour ceux qui étaient ses proches.
Malheureusement, l’artiste est mort sans le sou et cela est une véritable honte pour toute la société qui a profité de son œuvre remarquable et gigantesque!
Plus de 300 affiches, la fameuse mascotte du Festival Juste pour rire, des brochures promotionnelles comme le calendrier de la Banque Nationale pendant 5 ans, lequel a gagné un Prix d’excellence, des photographies de mode et de reportages, notamment 7 pages couverture pour le magazine américain Time. Bref ses accomplissements sont dignes de mention sauf qu’il est mort pauvre! Certains disent qu’il dépensait plus qu’il ne gagnait. Dans les faits, il vendait souvent son travail à rabais pour combler les besoins immédiats et calmer ses créanciers. Il était aussi d’une très grande générosité et il donnait parfois ses dessins sans demander de compensation. Vittorio aurait mérité l'aisance financière et son travail le valait bien mais la société a préféré profiter de lui sans lui redonner. Il faudra voir comment se vendront les œuvres de Vittorio maintenant qu’il est mort. Un dossier à suivre…
J'ai eu la chance de connaître Vittorio, il y a quelques années, alors qu'il cherchait une commandite pour un projet d'exposition. L’exposition n’avait pas été concluante mais je l’avais aidé à produire un petite bonhomme rose pour un projet de tirelire avec la Banque Nationale. Je me souviens qu’il était assis à mon bureau de Quebecor et qu’il téléphonait à divers contacts que je lui suggérais pour ficeler la fabrication du jouet. Nous étions immédiatement devenu ami et nous nous sommes revus régulièrement au cours des ans, à l'occasion de ses vernissages ou lorsqu'il marchait dans le Vieux-Montréal près du marché Bonsecours.
Vittorio était un collectionneur de jouets anciens et c'est un peu ce qui lui procurait son caractère jovial et parfois bon enfant. Il savait s'émerveiller devant les choses ou les événements et il était un grand passionné. Il adorait la compagnie des artistes et l'un de ses meilleurs amis était le sculpteur Armand Vaillancourt. Les deux hommes étaient comme des frères qui partageaient ce même besoin de liberté.
Vittorio avait aussi le trait particulier du caractère des Italiens de parfois faire des promesses mais d'oublier... Il avait promis de m'offrir la photo qu'il avait prise de Geneviève Bujold pour le magazine Time dans les années 1970. Chaque fois qu'il me voyait, il me répétait qu'il me l'a donnerait mais qu'il n'avait pas eu le temps de la retrouver parmi ses archives. Il allait fouiller et il me la remettrait lors de notre prochaine rencontre...
Vittorio Fiorucci était un grand artiste et nous allons le manquer.
Mais comme il le disait lui-même, la vie est un passage! "C'est finiiiii..."
-Bernard Bujold
Note: LeStudio1.com offre une mention d'excellence à Vittorio Fiorucci pour l'ensemble de son oeuvre dans la galerie du site Internet Les Meilleurs 2008.

Photo du haut - Mascotte du Festival Juste pour rire -
Photo du bas - Geneviève Bujold et Vittorio Fiorucci

Aucun commentaire: