mardi 4 novembre 2008

Découverte de l'écrivain Yves Thériault



Je n'ai jamais été un grand fan de l'écrivain québécois Yves Thériault (1915-1983), probablement parce que je ne le connaissais pas vraiment. C’était jusqu'à tout récemment alors que j'ai découvert qu'il avait commencé sa carrière à CHNC New-Carlisle (village de René Lévesque). Voyez-vous, j'ai moi aussicommencé la mienne à CHNC .
C’est une visite à l’exposition présentée par la Grande Bibliothèque qui m’a fait découvrir l’histoire du personnage qu’est Yves Thériault. Cette visite m’a aussi fait prendre conscience de tout l’attachement que portait Thériault au Québec et à la Gaspésie.
Dans l’exposition de la Grande Bibliothèque, on nous montre d'entrée de jeu des copies de lettres qu'il a écrites à sa mère alors qu'il venait d'arriver à New-Carlisle pour travailler comme animateur à la petite station de radio. Dans une des lettres datée d'octobre 1937, Thériault raconte comment il perçoit son nouvel employeur et la réaction de la population locale envers le nouveau venu. Il raconte même qu'il a créé un personnage pour meubler son émission. Il avait inventé un chanteur qu'il imitait en ondes et qui tenait compagnie au vrai Thériault alors responsable de toutes les émissions du poste avec un seul autre animateur, soit environ 13 heures par jour. D’avoir inventé un personnage fictif et de l’animer était une sorte d’avant-gardisme pour l’époque en 1937. J’ai immédiatement fait un rapprochement avec les avatars que l'on retrouve aujourd’hui partout sur l’Internet.
Dans les lettres à sa mère, Thériault racontait beaucoup d’anecdotes concernant ses rapports avec le propriétaire du poste de radio, le Dr Charles Houde, un dentiste de formation qui était aussi un amateur de radio à ondes courtes. Il avait fondé CHNC en décembre 1933 pour diffuser sa musique préférée, de l’opéra…
J’ai travaillé avec son fils Arthur en 1975 alors que le Dr. Houde était à la retraite. Il habitait cependant encore au dessus de la station aménagée dans une petite maison blanche aux volets noires sur la rue principale de New-Carlisle (voir photo) et lorsqu'il n'aimait pas une pièce musicale ou un commentaire, il cognait sur leplancher avec sa canne pour en aviser l'annonceur...
Notons que CHNC a été vendu en 2007 à une coopérative formée d’employés.
Le Dr.Charles Houde avait aussi fondé la première station de télévision en Gaspésie,CHAU-TV à Carleton en 1959 et il en demeura propriétaire jusqu’en 1967. Il est décédé en 1979.
J’ai été annonceur à CHAU-TV en 1976 et ces années demeurent de beaux souvenirs. On n’avait aucun moyen, comme le démontre la photo de la salle de nouvelles en haut de l’article… mais on avait beaucoup de plaisir! Pour remonter ma chaise, on en empilait deux, une dans l’autre, et pour annoncer la météo, je regardais dehors et j’improvisais la température du lendemain…
Une visite à l'exposition de la Grande Bibliothèque nous présente plusieurs autres textes de l’écrivain Yves Thériault et un survol complet de toute sa carrière. On comprend vite qu’il a influencé la littérature non seulement québécoise mais canadienne. Notons que Thériault écrivait aussi bien en français qu’en anglais. Dans un des textes, il propose même un guide pour écrivain et une méthode d’écriture pour accrocher les lecteurs. D’autres textes reflètent la vision politique de Thériault dont un sur la pauvreté en régions et où il raconte comment le fait d’être isolé en hiver a contribué à la pauvreté de la Gaspésie en comparaison à des régions comme les Cantons de l'Est ou le Saguenay Lac St-Jean. Il propose la création d’un fond spécial pour corriger cette situation etfavoriser la communication avec le reste du Québec.
Yves Thériault était un bagarreur et il me fait penser au sculpteur Armand Vaillancourt. Ce genre d’artistes prennent sous leur aile la défense des défavorisés et des moins bien nantis. La lutte de Thériault pour aider les populations indiennes du Grand Nord canadien est un autre exemple de ses combats.
Thériault est reconnu pour son livre Agaguk mais il est beaucoup plus que ce seul roman. Je n'avais pas assisté au vernissage de l'exposition Yves Thériault et il aura fallu une invitation privée d’un lecteur de LeStudio1.com, le commissaire de l'exposition Renald Bérubé, pour que j'y aille et je ne l’ai pas regretté. J’ai découvert un auteur qui a contribué à l’évolution culturelle et littéraire du Québec de façon significative. L'exposition a beaucoup de mérite et on devrait la rendre permanente.
Dans mon cas, en tant qu'éditeur de LeStudio1.com, je lui accorde une mention d’excellence dans la Galerie les Meilleurs 2008. (À noter que le commissaire Renald Bérubé animera une visite conférence à la Grande Bibliothèque le 19 novembre 2008. Réservation obligatoire)
Bernard Bujold -
Lien site exposition Yves Thériault - Bibliothèque
Lien site CHNC New-Carlisle
Lien site CHAU-TV Carleton
Lien Les Meilleurs 2008 - LeStudio1.com
Photo du haut: Grande Bibliothèque du Québec et Yves Thériault (Photo Bibliothèque Bernard Bujold)
Photo du centre: Radio CHNC New-Carlisle - 1975 (Photo Bernard Bujold)
Photo du bas: Bernard Bujold annonceur à CHAU-TV Carleton - 1976

Aucun commentaire: