mercredi 19 juillet 2017

JUSTIN TRUDEAU ET JULIE PAYETTE - MAUVAISE STRATÉGIE...


JUSTIN TRUDEAU ET JULIE PAYETTE - MAUVAISE STRATÉGIE.
Par Bernard Bujold -
L'annonce de la nomination de Julie Payette à titre de prochaine Gouverneure générale du Canada est un exemple d'échec total en matière de relations publiques. 
Ainsi Justin Trudeau, ou Julie Payette, aurait dû faire sortir l'histoire d'arrestation avant la nomination et plutôt que de vanter son parcours parfait on aurait dû valoriser le parcours de mère sans conjoint avec un fils de 14 ans. Si plusieurs Canadiens et Québécois considèrent les représentants de la Reine comme un gaspillage d'argent et de temps, tous ont de l'admiration pour une mère qui affrontent la vie. 
Rappelons la situation: Le réseau de télévision TVA (Journal de Montréal) a dévoilé en se servant du reportage d'un autre média, le site internet IPolitics mardi 18 juillet 2017, une partie de la vie personnelle de Julie Payette que personne du grand public ne connaissait jusqu'à maintenant. 
Julie avait été arrêtée et accusée le 24 novembre 2011 pour violence à sa résidence privée aux États-Unis, résidence qu'elle partageait alors avec son mari et père de son fils âgé aujourd'hui de 14 ans. 
Julie et son mari ont divorcé en 2013.
La grave erreur de ce dossier est que Justin et Julie ont cru pouvoir cacher la chose ce qui là l'erreur. Aujourd'hui avec Internet, rien n'est secret. Il faut donc prendre les devants et tout dévoiler si on a des secret et que l'on veut occuper la rampe politique. Justin a en aussi trop mis en disant que Julie était une femme parfaite en rajoutant des anecdotes comme les posters dans les écoles. 
En conclusion, la vie est comme un casino! Si l'on gagne au jeu de la vie, il faut savoir s'arrêter de jouer et profiter de ses gains sinon on risque de tout perdre... 
Julie Payette et Justin Trudeau ont souvent gagné au jeu de la vie et ils ont cru que leur chance était éternelle.
Ils viennent de perdre avec ce dernier jeu...
VOIR REPORTAGE TVA
VOIR REPORTAGE IPOLITICS
VOIR ANALYSE IPOLITICS 

Aucun commentaire: